mutuelle professionnel santé
Régimes obligatoires Solutions prévoyance Financement Responsabilité civile Complémentaire santé Solutions retraite














assurance

prévoyance

assuances prevoyance

complementaire santé

Médecins libéraux / La complémentaire santé /
Votre complémentaire santé

En votre qualité de médecin ce n’est certainement pas la première assurance privée à souscrire en priorité, la prévoyance devant encore une fois retenir toute votre attention lors de votre carrière en libéral.

Néanmoins la complémentaire santé ou mutuelle est devenue une assurance usuelle souscrite par la majorité d’entre nous, devenue indispensable pour certains au regard du désistement croissant de la sécurité sociale. Près de 9 français sur 10 ont une complémentaire santé ou mutuelle.

Pour un médecin toute souscription à une complémentaire santé devra être orientée en fonction de ses besoins en matière de remboursements de soins :

  • Vous avez possibilité de souscrire une complémentaire santé sur base de garanties affectées aux « gros risques ». Une formule ne couvrant que le remboursement du ticket modérateur par exemple sera largement suffisante, pour un montant de prime relativement modique.

  • Si vous êtes sensible aux postes dentaires (soins récurrents, prothèses, implantologie ….) ou optiques il sera fortement conseillé d’avoir une complémentaire santé d’un bon niveau. De même en présence d’enfants les soins en orthodontie peuvent vite représenter des budgets élevés dont il est préférable de se prémunir.

Dés lors que aurez une activité libérale les primes de votre complémentaire santé dite « groupe » seront déductibles (Pour vous et vos ayants-droit au sens sécurité sociale)... C’est un argument de poids… encore faut-il le savoir ….. Nous apprenons encore à nombre de médecins cette possibilité de déductibilité, alors qu’ils ont une complémentaire santé qu’ils ne déduisent pas depuis de nombreuses années !!!!

C’est souvent le cas notamment de médecins hospitaliers avec activité libérale, ou encore de médecins qui conservent un contrat souscrit pendant leur cursus hospitalier et « non éligible au titre de la Loi Madelin », ou tout simplement d’un contrat individuel souscrit auprès d’une compagnie d’assurance ou d’un organisme mutualiste auprès duquel le médecin n’aura jamais signalé le caractère libéral de son activité.

En terme budgétaire, celui affecté à une complémentaire santé ne pourra que s’accroitre ces prochaines années face au déremboursement partiel, voir total de certains soins. Il demeure néanmoins très raisonnable pour un jeune médecin s’il bénéficie d’une tarification par âge et de réductions du fait de sa première année d’installation. De plus lorsque vous confié « ce risque » à un organisme spécialisé dans le médical, le montant des primes sera le reflet d’une mutualisation entre « professionnels de la santé » et d’une consommation médicale atypique, très faible sur certains postes (exemples : médicaments pour les médecins, soins et prothèses dentaires pour les chirurgiens dentistes...)

A titre d’exemple pour un médecin âgé de 45 ans qui souscrit une formule ticket modérateur (Garanties à 100% à hauteur du tarif de convention). Prime annuelle : 251 € intégralement déductible (réduction 30% incluse) soit 21 € par mois !

A noter que pour les jeunes femmes médecins libérales notre cabinet de courtage leur fait bénéficier via la Formule Prestige de la gamme santé de l’UNIM d’une super allocation naissance de 1 500 € et sur le contrat prévoyance d’une prime équivalente soit 3 000 € au total (soumise à conditions et délai d’attente de 12 mois)


 ACCES DIRECTS
Votre espace sociétaire
Demande de devis

 ACTUALITES
La Loi Sapin 2 permet de rsilier son assurance emprunteur
Rformes des retraites : les nouveauts pour 2017


prévoyance
complémentaire santé
assurance
cabinet




Vidéo de Présentation

 

DixiMentions légales


MédecinsChirurgiens DentistesParamédicauxVétérinairesBiologistes / PharmaciensSage FemmeContacts