Régimes obligatoires Solutions prévoyance Financement Responsabilité civile Complémentaire santé Solutions retraite









assurances

assurances

mutuelle

complémentaire santé

Paramédicaux / Régime retraite et épargne /
Votre regime de retraite obligatoire

PERSPECTIVES

Vous allez débuter votre activité... Et nous allons vous parler de retraite !

Les informations suivantes ont pour but essentiel de vous donner quelques repères sur votre régime de retraite CARPIMKO, d’en comprendre les futurs enjeux…. et de penser dés que possible à vous prémunir de perspectives forcément peu optimistes

Quelques données chiffrées :

Le régime des auxiliaires médicaux est en meilleure situation démographique que les autres caisses de professionnels de la santé. Bien que les projections démographiques annoncent une progression plus forte du nombre de cotisants et de retraités d’ici 2035

La population affiliée est de 151 000 inscrits (dont 44,7% d'infirmières) pour 35 000 retraités (dont 55,7% d'infirmières) soit un ratio de 4,3 cotisants pour 1 retraité !

Néanmoins le régime de base en vertu de la réforme des régimes en 2003 qui a fondu les régimes
au sein de la CNAVPL tout en maintenant le principe de la compensation interne, finance en grande partie les autres caisses de la CNAVPL dont elle est donc de fait le principal bailleur. De plus l’une des trois composantes le régime avantages sociaux vieillesse (ASV) de la retraite des auxiliaires médicaux est de loin la plus mal en forme, assurant 20% des pensions aux conventionnés.

Les pensions moyennes actuelles sont fortement minorées de fait par des carrières de certains paramédicaux pas intégralement réalisées dans un cadre libéral ou avec une carrière loin d’être pleine en terme d’annuités (un peu de 21 années de cotisations en moyenne à la CARPIMKO)

La répartition de cette pension se fait de la façon suivante :

  • régime de base : 3 717 € (41%)
  • régime complémentaire : 3536 € (39%)
  • régime ASV : 1712 € (20%)

Age moyen de départ à la retraite : 62 ans

A titre d’exemple, pour les infirmières libérales, la retraite moyenne est en 2010 de 937,75 € par mois. avec un âge moyen de liquidation à 62 ans et 3 mois.

Attention si le paramédical décide de s’arrêter avant 65 ans plusieurs incidences doivent être envisagées
Tout d’abord la loi n° 2010-1330 du 9 novembre 2010 a été publiée au journal officiel du 10 novembre 2010.

Les principales mesures intéressant les professions libérales en matière de retraite sont les suivantes :

- Âge légal de départ à la retraite :
L'âge d'ouverture du droit à la retraite est progressivement relevé au rythme de quatre mois par an à compter du 1er juillet 2011. Il atteindra 62 ans pour les assurés nés en 1955.

L'âge d'ouverture du droit à une retraite à taux plein quelle que soit la durée d'assurance, qui est actuellement fixé à 65 ans, est porté progressivement, entre 2016 et 2023, de 65 à 67 ans, au même rythme que l'âge légal. Sont concernées les générations nées en 1955 et au delà.

- Durée d'assurance :
La durée de cotisation nécessaire pour bénéficier du taux plein continue de progresser en tenant compte de l'espérance de vie. Actuellement fixée à 40,5, 40,75 et 41 ans pour les assurés nés, respectivement, en 1950, 1951 et 1952, elle est portée à 41,25 ans pour ceux nés en 1953 et 1954, elle a été fixée par le décret du 1er août 2011, à 41,5 pour ceux nés en 1954

A compter de la génération 1955, la durée d'assurance est fixée à 166 trimestres.
Pour ceux nés à partir de 1973 on est déjà sur une base de 172 trimestres

A noter que depuis 2010 la Loi permet aux femmes paramédicales libérales de valider des trimestres supplémentaires an cas de maternité ou d’adoption (sur base de 4 trimestres par enfants)

Sur les régimes Complémentaire et l’ASV l’ouverture des droits avant 65 ans demeure possible mais avec une application de minoration définitive et décrite sur le tableau ci-dessous :


Coefficient de minoration
Age de départ en retraite 60 ans 61 ans 62 ans 63 ans
64 ans
Coefficient de minoration 0,75 0,80 0,85 0,90 0,95

Ces coefficients ne seront pas appliqués (réforme de 2016) si au niveau de votre régime de base vous avez le nombre de trimestres requis pour avoir un taux plein.

Exemple pour les assurés nés en 1964/1965/1966 : 169 trimestres requis

En résumé, pour les jeunes générations de paramédicaux l’âge de la retraite se décline d’ores et déjà au minimum à 62 ans, voir au-delà si l’on ne veut pas se voir appliquer les pénalités forfaitaires des régimes complémentaires.

« Une anticipation » de sa retraite par rapport à l’âge légal, devra bien se préparer et surtout se calculer avec précision.


 ACCES DIRECTS
Votre espace sociétaire
Demande de devis

 ACTUALITES
La Loi Sapin 2 permet de rsilier son assurance emprunteur
Rformes des retraites : les nouveauts pour 2017

mutuelle santé

prévoyance santé
mutuelle santé
mutuelle santé
cabinet




Vidéo de Présentation

 

DixiMentions légales


MédecinsChirurgiens DentistesParamédicauxVétérinairesBiologistes / PharmaciensSage FemmeContacts